Monastique armoiries
  Monastique armoiries

Monastère Exarchique de Sainte marie de Grottaferrata - Moines Basiliens

Corso del Popolo, 128 - 00046 Grottaferrata (Rome) ITALIE - Tèl. 0039-06.945.93.09 - Fax +039-06.945.67.34

Italiano Ελληνικά English Deutsch Português Русский
 

Accueil Origines et Histoire Liturgie et Célébrations Art et Culture Édition  
 
    ORIGINES et HISTOIRE -> Saint Bartholomée le jeune, cofondateur de l'Abbaye  
 

Introduction

Saint Basile le Grand

Saint Nil, fondateur de l'Abbaye

Saint Bartholomée le jeune, cofondateur

Plan du site

XHTML 1.1 approuvé

CSS approuvé

Saint Bartholomée le JeuneLe Saint Père Bartholomée, illustre parmi les ascètes et les saints pères, naquit dans la ville de Rossano en Calabre, la même ville natale de notre Saint Père Nil. Ses parents, célèbres et nobles étaient très pieux et religieux. En effet ses ancêtres avaient été envoyés comme juges et gouverneurs de Constantinople en Italie.

Consacré dès sa naissance à la Mère de Dieu et enrichit par de sages enseignements, en peu de temps il dépassa tous les moines dans l'exercice de la vertu. Se sentant appelé à la vie monastique il se rendit dans un monastère voisin, et après peu de temps il fut agréable à Dieu dans ses pratiques davantage que les anciens moines. C'est pourquoi il aspirait toujours plus à une ascèse supérieure, il entendit alors parler d'un guide spirituel, du bienheureux Nil son compatriote: dans sa sainteté et sa franchise éclatait sa ressemblance avec le prophète Elie et ses œuvres étaient déjà célèbres.

Un feu divin brûlait dans le cœur du jeune Bartholomée, désireux de rejoindre Saint Nil. C'est pourquoi, méprisant toute chose il prit sa croix sur ses épaules et dans le secret, comme le cerf assoiffé d'eau vive, il se joignit au saint ascète aux alentours de la Campanie. Il fut accueilli à bras ouverts ou mieux encore, au plus profond de son cœur, par le saint Vieillard, qui vit en sa jeunesse le meilleur disciple de ses vertus ascétiques. Il prit de suite l'Habit angélique et se montra en tout un imitateur zélé de saint Nil, si bien qu'il était admiré de tous. Ses jeûnes, ses veilles, ses prières, les méditations et l'écoute de la Parole de Dieu, sa grande humilité et sa divine obéissance affinaient son esprit et le faisait resplendir, cela ravissait le vieux saint Nil plus que l'œuvre de soixante personnes.

Le grand saint Nil se déracinait constamment, allant de lieu en lieu par mépris de toute gloire, il se dirigeait de la Campanie vers Rome, l'admirable Bartholomée se joignit à lui pour aller vénérer les Apôtres. Puis le grand Nil partit près de son Seigneur, qu'il avait désiré de tout son cœur, et le jeune Bartholomée fut élu Higoumène de toute la communauté monastique. Mais lui, refusa par des larmes d'accepter que tous les moines accordent leur obéissance à un jeune comme lui, et il jugea que deux autres lui soient préférés.

Troisième candidat sans le désirer il fut choisi comme higoumène. Aussitôt il commença avec fatigue et peine à édifier la célèbre Eglise, que nous pouvons admirer et qui est dédiée à la très glorieuse Mère de Dieu. Comme il est écrit dans le psaume de David, il ne ferma ses yeux avant d'avoir accompli cette œuvre. Il reçut encore la grâce de la très sainte Mère de Dieu d'être un nouveau Joseph hymnographe. Il écrivit des hymnes sur son maître Saint Nil, sur de nombreux saints et en particulier sur la Souveraine Mère Immaculée. Par ses paroles et ses œuvres bénies de Dieu il instruisit et orienta vers Dieu et sa Mère le troupeau qui lui avait été confié: il reconduit à Dieu, en les détournant de la voie de la perdition, beaucoup de personnes. Grâce à sa miséricorde et aux innombrables aumônes il devint un instrument de salut à la gloire de Dieu pour beaucoup, prêtres et princes, gouvernants et sujets et il s'en alla vers ce même Dieu, auquel revient toute gloire, honneur et adoration.

Traité du Sinassaire du Calendrier liturgique de Grottaferrata

 
 

© 2001-2019 Congrégation des Moines Basiliens d’Italie - Tous droits réservés - Crédits